Nightwish - Endless Forms Most Beautiful

Il y a peu, nous vous présentions Elan le premier single issu du dernier album de Nightwish baptisé Endless Forms Most Beautiful. Contrairement à ce que laissait entendre ce premier extrait, ainsi que sa face B aux forts accents celtiques, les suédois n'ont pas radicalement changé de direction musicale. Mêmes si ces sonorités reviendront ponctuellement colorer l'album, le groupe garde tout de même la même ligne de conduite malgré le changement de chanteuse, poste désormais tenu par Floor Jansen (ex-After Forever, ReVamp).

Après une courte introduction parlée, l'album démarre à un rythme soutenu parfois ralenti par l'ajout de cordes. Les intonations celtiques déjà évoquées compléteront régulièrement ce schéma ("Shudder Before The Beautiful"). Et dès la chanson suivante c'est aux chœurs de donner de la voix ("Weak Fantasy") pour donner du relief et de la puissance au refrain. Une recette traditionnelle du metal symphonique que Nightwish ne se prive pas d’utiliser plusieurs fois. Comme attendu, le premier single "Elan" détonne fortement aussi bien dans la discographie que dans l'album lui-même. Ce morceaux permet au groupe de se renouveler efficacement et d'élargir sans doute un peu son auditoire. A l'image de ce single, l'ensemble du disque est d'ailleurs très facile d'accès. Ceci n’exclue pas toutefois des passages plus agressifs, et l'ajout de voix masculines pour apporter une tonalité plus grave.

Le rythme se ralentit parfois, comme lors de "Our Decade In The Sun" une ballade idéalement située en milieu d'album. La fin du disque tranche un peu plus avec ce que l'on a pu entendre précédemment, un instrumental d'abord : "The Eyes of Sharbat Gula", qui bénéficie d'une orchestration épique. Immédiatement après c'est un autre titre du même genre qui clôt ce disque : une longue intro instrumentale puis une partie chantée pour un très long morceaux scindé en cinq parties ("The Greatest Show On Earth").

Vous l'aurez compris il s'agit bien d'un disque de transition pour le groupe. Après le départ de la chanteuse, il a fallu reprendre ses marques autour d'une nouvelle voix. Nightwish prend donc peu de risques mais l'ensemble reste plaisant et conviendra parfaitement au amateurs du genre.