Noctem Cursis - Nocturnal Frost

Après un premier EP 5 titres (mars 2011) Wrath of Winter, le groupe de Black Noctem Cursis revient avec son premier album Nocturnal Frost droit venu de chez nos amis de Mortis Humanae Productions et Le Crépuscule Du Soir.

Nihilhis: Chant
Heidarr: Claviers
Terror: Guitare
Raven: Guitare
Camulus: Basse
Heimgardh: Batterie

Dès le départ, je suis attiré par un artwork de qualité, amenant les caractéristiques d'un black nordique. Les Français annoncent très vite la couleur à travers une épopée epique, personnelle et glaciale. Ayant déjà fortement apprécié les sorties black de chez MHP, (ref : Azziard, The Negation, Rotten Liver, Nemesis Irae...) je suis impatient de voir ce qu'offre Noctem Cursis.

Alors n'attendons pas plus longtemps, mettons nos manteaux, pulls, écharpes et partons pour ce voyage qui s'annonce... comment dire... froid !
Comme pour nous accompagner, l'introduction instrumentale nous fait entendre bruits de pas en dessous de percussions et claviers. Et quelle claque quand arrive le premier titre From Space ! Un début puissant qui vous scotchera sur place! La voix de Nihilhis est propre, le jeux de batterie avec double pédale donne une dimension violente qui « propulse » le titre avec efficacité ! Heidarr ajoute une sonorité inattendue avec les claviers, rendant l'atmosphère épique, mélodique... et à la limite prog sur la fin. Un premier morceau performant et surtout envoûtant !

 

Pourquoi s'arrêter en si bon chemin, les intros typiquement black que proposent Scars of the Past et Le Guerrier Noir (ref : Behemoth, Watain pour ne citer qu'eux) ne nous font pas oublier que par dessus une ligne mélodique se trouve également un black brut omniprésent. Malgré un style qui ne laisse pas forcément place à l'expression de sentiments, on notera une ambiance à la fois émouvante et malsaine (exemple sur le morceau Ov Immobile Energy). Les passages instrus, et surtout les pistes guitares mélodiques viennent renforcer cette sensation. Un plus qui rend à cette production un intérêt tout particulier.

D'ailleurs en parlant des deux titres Français Le Guerrier Noir et Les Rivages de la Mort... J'espère que le groupe ne m'en voudra pas, mais je ne saurai décrypter les paroles (certainement) en Français... M'enfin, on écoute du black, donc à la limite on s'en f...
N'empêche que le chorus sur Le Guerrier Noir est vraiment prenant et fait encore une fois apparaitre cette sensibilité, une formule qui marche et à surtout garder !
Les chœurs présents sur les refrains des Rivages de la Mort sont également là pour témoigner de la capacité qu'a le groupe à proposer une musique violente et à la fois relativement accessible (pour du black).

Je ne me vanterai pas d'être suffisamment connaisseur pour justifier mes propos, mais je trouve que Noctem Cursis amène une certaine identité musicale. Un son reconnaissable, notamment grâce aux claviers et à cette ambiance atmosphérique Black Nordique.

La succession des morceaux est cohérente et logique, l'album nous emmène dans des contrés lointaines et il est assez facile de se laisser guider.
On notera de plus la qualité du mixage qui vient renforcer l'excellente maîtrise des musiciens. Chaque instrument trouve sa place, offrant à l'auditeur la possibilité d'analyser avec plaisir les passages plus techniques.

L'album prend fin sur Crossing the Everlasting qui me fera penser à l'ouverture From Space. On arrive à un titre cohérent encore une fois après l'expérience que nous venons de vivre. Le groupe nous accompagne doucement vers la sortie avec tact et assurance, les passages instrumentaux sont la pour le confirmer.

C'est donc un excellent premier album que nous propose les Noctem Cursis. Doté d'un black metal à la fois mélodique, épique, et nordique, la formation Française vient de poser des fondations en bétons armés. Retenez bien ce nom à l'avenir, pour tous les amateurs de black. Il est temps de partir sur les sentiers enneigées de Nocturnal Frost.