On Top - Topless

 

Power trio de rock'n'roll métallisé, On Top vient de Philadelphie. Alors j'aimerais comme souvent vous proposer une petite bio du groupe mais les seules infos dont je dispose sur le groupe sont qu'il a publié trois albums, que le dernier s'appelle Toplessis et qu'il s'est formé en 2008.

Line-up :

Jaron Gulino (chant/basse)

Danny Piselli (batterie/chant)

Brian Davis (guitare/chant)

Amusant à quel point écrire un bon morceau de rock'n'roll tient sur peu de choses. Et pourtant il devient de plus en plus difficile d'y parvenir. Peut être sommes nous devenus plus pointilleux avec toutes ces légendes et toutes ses jeunes formations pleines de talent qui rockent du poney.

Passée une imagerie des plus rock'n'roll. Ben oui quoi de plus rock'n'roll que de charmantes jeunes femmes dénudées ? C'est pour elles que beaucoup de musiciens se sont lancés dans l'apprentissage d'un instrument. Mais les seins ne font pas tout, Amaranthe m'en sera témoin. Et ce ne sont pas non plus les jeux de mots des « phillies » qui les démarquent : Toplessis, Top Heavy et Top To Bottom. C'est marrant mais dans le genre rigolo et nichons Steel Panther domine. Mais cela n'a rien d'essentiel, l'esthétique d'un groupe est rarement original de nos jours, venons en à la musique.

On Top s'affirme dans un rock'n'roll assez métallique dans le jeu, à tel point que « 282 » et « Lie To Me » évoque plus Anthrax que Mötorhead et ce que ce soit musicalement ou vocalement.Les choeurs du premier rappellent tellement la bande à Scott Ian, qu'il suffirait que le trio ait un son plus metal et l'on y croirait vraiment ! Mais non, On Top veut faire du metal'n'roll tout en gardant un côté très heavy 80's qui rappelle Mötley Crüe, Ratt ou encore Warrant. Ceci est particulièrement vrai sur « Got Me Runnin' », un peu plus FM que ses camarades qui fonctionne pas mal. Rien d'étonnant du coup à ce que le groupe ait confié le mix/mastering à Chris « The Wizard » Collier (KXM, Lynch Mob), lui qui touche bien dans ce domaine. On peut regretter que les refrains de « Crazy » et « Lie To Me » soient un peu trop similaires. Fort dommage lorsqu'on ne propose que quatre titres qui n'ont d'extrêmement différent les uns des autres. Ce qui est déjà un peu du gâchis sur un tel format.

Topless manque d'une marque franche et nette. Ni assez metal, ni assez rock'n'roll, le trio laisse finalement peu de traces en mémoire.

On Top a du mal à se démarquer de la concurrence comme Black Stone Cherry ou Alterbridge, plus juste en terme d'équilibre modernité/respect des aînés mais surtout plus accrocheurs. On ne s'étonnerait pas de passer un moment sympa en voyant le groupe sur scène, si celui-ci joue ses titres avec une bonne énergie mais là sur album on s'ennuie un peu et à très peu de moment l'on a vraiment envie de chanter, de danser ou de se mettre à poil (navré je m'emporte).

Pour les « rockers » les moins regardants.