Purson - Desires Magic Theatre

Après avoir ouvert pour les suédois de Ghost pour toutes leurs dates lors de leur tournée de 2015 "Back to the Futur" , et un premier album The Circle and the Blue Door sorti en 2013, les anglais de Purson , récemment signé chez Spinefarm Records nous embarquent dans un opéra Rock psychédélique avec leur second opus Desire's Magic Theatre Sorti le 29 Avril.

Line-up :

Rosalie Cunningham (Voix, Guitares)
George Hudson (Guitares)
Samuel Robinson (Claviers)
Justin Smith (Basse)
Raphael Mura (Batterie)

Rosalie Cunningham et sa bande ont commencé à se forger une petite notoriété non négligeable ces dernières années. Leur apparition à l'affiche du Kiss Cruise et sur la gigantesque tournée de Ghost en 2015 n'y sont probablement pas pour rien. Et c'est après un EP In The Meantime très vite suivi d'un premier album The Circle and The Blue Door en 2013 tout deux acclamés par la critique que Purson revient pour toujours plus d'influences 60's avec un second jet Desire's Magic Theatre paru via Spinefarm Records le 29 Avril dernier. Bienvenue dans le monde très fermé et malheureusement peu connu des groupes de Rock Occulte à chanteuse. Purson ne déroge pas la règle en confirmant son amour pour les 60's 70's. Rosalie réincarnée sous les traits de la déesse hindoue Kali dévoile tout son amour pour le rock UK des Beatles, Led Zeppelin et le glam Rock de David Bowie. Voici un court résumé de ce que va proposer Desire's Magic Theatre. Le groupe est allé au dela des limites fournies par son premier album, du travail d'écriture à la production, rien n'a été mis de côté pour nous offrir une nouvelle pièce maitresse dans les rang du Rock and Roll moderne. La belle fait honneur aux groupes emblàmatiques de Rock à chanteuse tels que Coven ou Black Widow en réussissant à dégager de ses morceaux une aura tant mystique que sensuelle. Un "Dead Dodo Down" avec ses riffs lancinants ressemble à un gros trip sous acide, et "The Sky Paradize" a ce je ne sait quoi de lancinant. Des sonorités jazzy aux relans de Rock and Roll Psychédélique, se font sentir sur des titres tels que “Pedigree Chums” et “The Window Cleaner”. Sans oublier le fameux titre "Electric Landlady", premier single dévoilé de l'album. ( dédicace certaine à un fameux Jimi Hendrix), avec une intro qui sonne très Black Sabbath et qui forme la pierre angulaire de l'ablum. L'aura mystique que dégage Desire's Magic Theatre, ce mélange de Jazz, Blues et Rock and Roll crée par les garçons et la voix de Rosalie si transcendante rappelle qu'il existe encore de ces groupes sans prétention capable de renouveler le genre, lui donner un souffle d'air frais, sans pour autant dénaturer l'essence même du Rock.

Si vous avez aimé Purson à ses débuts il n'y a aucune raison que cela change maintenant,. Le démon des Enfers nous offre une fois de plus un voyage dans le temps et nous transporte à l'âge d'or de l'ère psychédélique.