Satan Jokers - Sex Opera

Le 2 Décembre dernier  est sorti l'album - où je devrais préciser "concept album" - de Satan Jokers, groupe français administrant à grosse dose son Hard Rock depuis 1982. C'est donc en théorie inutile de le présenter, mais puisque c'est moi qui rédige, on va le faire quand même ! Dans le line-up actuel de Satan Jokers, vous pouvez retrouver Renaud Hantson (chant), Pascal Mulot (basse / choeurs), Michaël Zurita (guitare / choeurs) et Aurel Ouzoulias (batterie).

L'album vient clôre la trilogie entamée avec l'album Addictions, et présente l'histoire d'un homme addict au sexe qui va passer par plusieurs étapes - club échangiste, sexe 2.0... - jusqu'à ce que son addiction le perde. Se composant de 18 titres, l'album contient plusieurs pistes narratives faisant avancer l'histoire du Sexaholic en question ! 

Niveau composition, c'est très diversifié : on commence avec un Préliminaires à l'infini, composition au refrain hyper efficace qui rentre en tête dès la première écoute. King Sodom, quand à lui, est le morceau le plus Metal de l'album, avec Stéphane Buriez (Loudblast) qui vient poser sa voix dessus ! Une dernière facette, niveau ballade partagée entre une voix masculine et une voix féminine, Exhibitions (sans regrets et sans remords) vient compléter un tout déjà bien dense ! VIP-VIH vient conclure l'album de manière magistrale avec un blues où notre Sexaholic exprime ses regrets et s'en remet à son triste sort. 

Les textes sont co-signés avec le docteur Laurent Karila, et la liste d'invités de s'arrête pas là. En plus de Stephane Buriez (dans le rôle de King Sodom, que l'on retrouve sur le morceau du même nom), viennent poser leur voix : Brigitte Lahaie (dans le rôle de la narratrice), Virginie Goncalves (de Kells, dans le rôle de  Cassandra Domina), ou encore Patrick Rondat (dans le rôle d'un voyeur).