Scarred - Gaïa Medea

Initialement formé comme un projet death-metal "Scarred" voit le jour en 2003. L'année suivante un E.P. est présenté à la planète metal "Inner scars'.

Après plusieurs changements de line-up le ton se durcit clairement et le couvert est remis en 2009 avec 'New filth order', un premier vrai album qui va révéler au grand jour le potentiel évident de nos hôtes. Aujourd'hui voici le dernier bijou de nos amis luxembourgeois 'Gaïa medea' sorti en 2013. Le groupe a su évoluer vers un style très riche mais résolumment death-prog dans les grandes lignes, et fait preuve d'une technique irréprochable.

Le son est monstrueux et sonne assez moderne, auquel s'ajoute un mix parfait où l'on entend parfaitement tout les instruments (fait suffisamment rare pour mériter d'être signalé). Déjà avec ça, ça s'annonçe bien. Le chanteur joue sur plusieurs tableaux, il sait parfaitement passer du growl bien gras (death) à des passages plus screamos (hardcore) ce qui offre à l'album un relief monstrueux.

Au niveau musical, c'est une déferlente de savoir-faire, de technicité, de maîtrise et de violence qui vous attend. Les compositions vont se réveler relativement complètes et complexes à la fois. Le style du groupe pourrait se réveler assez proche d'un Gojira mais reste cependant assez lointain quand même, les luxembourgeois imposent une patte qui leur est propre et peut-être un nouveau soufle dans un style quelque peu usé.

Scarred s'offre même le luxe de faire jouer Attila Vörös (Nevermore, Leander Rising) sur un morceau (rien que ça me direz vous). Ils ont un panel assez large d'influences qu'ils s'amusent à emboîter les unes avec les autres, ce qui donne un puzzle d'éléments metal et le résultat est là, percutant, impressionant, massif et compact.

Scarred ne déçoit pas, du début à la fin tout est bon à prendre. 10 titres qui transpirent la passion de faire ce qu'ils font sans un seul instant de répit, avec de multiple rebondissements qui font que ce groupe ne peut pas vous échapper très longtemps et en plus vous en redemanderez, croyez moi. Scarred a rejoint l'écurie Klonosphere ce qui en soit, pour les connaisseurs, s'avère être un gage de qualité.