Seeds Of Mary - Choose Your Lie

 

Transfuge de D.I.R.T, les girondins de Seeds Of Mary ont déjà publié un premier EP éponyme en mai 2013. Un EP qu'ils ont défendu autant que possible sur les planches françaises jusqu'à une première partie de Nashville Pussy en début d'année dernière. En mêlant influence 80's et 90's, les bordelais viennent de pondre un second album béton intitulé : Choose Your Lie.

Line-up :

Xavier Collard (basse/choeurs)

Arthur Mastella (batterie)

Tom Collet (guitare/choeurs)

Julien Jolivet (guitare)

Jérémy Dourneau (chant)

Dans le monde merveilleux du rock'n'roll le mot d'ordre n'est pas « originalité » mais bien « efficacité ». Du moment qu'un groupe ne se contente pas de pomper l'un des pionniers jusqu'à la moelle ou bien lorsqu'il le fait avec la fougue de la jeunesse (Airbourne?), l'on tient forcément une bonne formation.

Seeds Of Mary dans un créneau clairement 90's très inspiré Alice In Chains, fait partie de ces groupes qui ne révolutionne pas un genre mais qui le maîtrise juste à la perfection. Principale influence sur le chant de Jérémy Dourneau mais aussi dans les harmonies vocales à plusieurs voix, assurées par ses camarades Tom Collet et Xavier Collard, Lane Staley n'est jamais bien loin. L'influence est indéniable sur l'éponyme mais aussi sur « Killing Monsters » cependant il serait bien trop simple de dire que SOM n'est qu'une pâle copie de la bande à Jerry Cantrell. Les girondins sont bien moins distordus et incluent des saveurs plutôt hérités des années 80. Ainsi sur l'éponyme déjà cité, l'on trouve un feeling bien sudiste et le break du très heavy « God And A Gun » rappelle plutôt Soundgarden. Sur le refrain de « Burn... Black, White & Everything In Between » Jérémy évoque plutôt le révérend Marylin Manson, donnant une ambiance à la fois pop et torturée imparable qui reste en tête toute la journée. Son final plus inquiétant, s'il n'est pas renversant d'originalité demeure d'une efficacité impossible à questionner. Tel est le sel de Choose Your Lie, permettant à Jérémy de sortir grand vainqueur : l'accroche. Fusionnant habilement les harmonies vocales et les mélodies de guitares, l'ensemble est à tomber tant on ne sait plus où donner de la tête (« Freakshow », « Choose Your Lie », « God And A Gun », « Killing Monsters »...). Le summum est atteint avec ce « Epicurean Garden » à la structure plus progressive, sur lequel Tom Collet et Julien Jolivet font des merveilles en s'entremêlant aux voix de leur frontman pour une belle orgie mélodique. En un mot : épique !

La production de David Thiers (Secret Studio : Thousand Ravens, Architect Of Seth, ingé live de Gorod) est excellente et le quintet n'a pas à rougir face aux prods de l'oncle Sam (entre autres). Puissante, n'oubliant aucun instrument, le son prend méchamment aux tripes et rend parfaitement justice à des arrangements parfois discrets mais ô combien classieux (ces choeurs sur « God And A Gun »).

Ce Choose Your Lie est une tuerie dans les règles qui réunie tout ce dont un album de hard rock a besoin. Avec celui-ci Seeds Of Mary peut grimper de sérieux échelons dans la monarchie de la scène française (un domaine dans lequel il est loin d'être ridicule). Prouvant qu'une scène plus rock avec une belle gueule commence à prendre forme dans l'hexagone. Si tu es fan de grunge et particulièrement d'Alice In Chains il n'y pas de doute, Choose Your Lie va bousculer tes convictions les plus profondes.

Sachant qu'il reste quelques jours à leur crowdfunding, je ne saurais que vous conseiller de pré-commander cette petite bombe à l'adresse suivante : http://fr.ulule.com/chooseyourlie/