Smokey Donkey - Who Are You ?

 

Projet de Benjamin « Jam » Marchal (ex-My Dark Project), Smokey Donkey existe depuis 2012 mais suite à un remaniement complet de son line-up ce n'est qu'en cette fin d'année 2015 que le quatuor sort son premier EP : Who Are You ?. Dans une veine rock US le groupe compte bien « shaker quelques booties » jusqu'au bout de la nuit !

Line-up :

Benjamin « Jam » Marchal (chant/guitare)

Yoann Cheny (guitare)

Olivier Lombard (basse)

Jérémie Rouchaville (batterie)

 

La fin de My Dark Project, en pleine élaboration de son deuxième album, a laissé bien des fans du quartet lorrain orphelin. La principale raison étant la carrière solo de Maximilien Philippe, lancée par The Voice. Lancée alors que le petit chanteur venait de commencer son aventure télé-visuelle, Smokey Donkey a connu une histoire en deux temps qui a demandé de la patience avant de découvrir un autre morceau que ce « We Don't Give A Fuck » révélé dans un clip avec les Skatoprick Kids.

Bien loin du rock métallisant très inspiré par System Of A Down de My Dark Project, Who Are You ? rentre clairement dans la case rock pop US. La principale influence que « We Don't... » laissait déjà apparaître est Foo Fighters, pas le groupe le plus mou de l'histoire de la musique non plus. Les guitares restent très puissantes ici et le terme pop colle bien plus aux refrains ultra efficaces et à tous ces choeurs bien poppy (« hou hou », « nanana », « hohoho »). Cependant si les dernières livraisons de Danko Jones ou Backyard Babies vous paraissent déjà trop mollassonnes, passez votre chemin sans vous retourner. Ici Jam s'affirme définitivement comme un excellent chanteur (il faut préciser que le bougre est aussi un batteur émérite, un vrai touche à tout donc) et rend pleinement service à ces refrains qui rentrent dans la tête sans forcer (« Into The Dark », « We Don't », « Who Are You ? »).

L'originalité n'est pas le but ici, la mélodie de « Into The Dark » rappelle celle du « Anastasia » d'un certain Slash, la batterie de « Who Are You ? » lorgne quant à elle du côté du « My Sharona » de The Knack (auquel les c*** préfèreront la reprise de Mickael Youn), le refrain de « Everynight » est clairement influencé par The Police tandis que « We Don't » et « So Easy » sonnent comme le vieux Foo Fighters. Cependant la surprise de l'album réside dans la ballade « End Of The Story », qui traite d'une rupture, sur lequel l'on s'attendrait presque à entendre des arrangements d'accordéon. Cette ambiance chaloupée et tout à fait frenchy donne un cachet certain à l'étape ballade, que de nombreux groupes oublient de nos jours (quand d'autres en abusent largement. Ce diable d'équilibre...).

Ca gigue dans les chaumières !

Là où beaucoup de formations du genre se lancent dans la course aux effets de manche, Smokey Donkey repose sur un basse/batterie bien gros sur lequel les guitares et le chant s'épanouissent le plus simplement du monde. Un résultat finalement assez proche du live qui colle bien à cette musique sans pression que l'on doit à Yann Klimezyk (Mon Studio, ex-My Pollux).

Who Are You ? présente un groupe de rock US efficace, aux refrains immédiats et au basse/batt entraînant. Rien de révolutionnaire sous le soleil mais bien un EP qui réchauffera les nuits d'hiver à venir, en faisant l'amour et la fête sur du bon rauque'n'raule de chez nous. Et si une vraie scène hard rock française était en train de naître depuis quelques années ?