The Unguided - Brotherhood

Là où Sonic Syndicate s'enfonce de plus en plus dans les profondeurs de l'inintéressant et de l'ennui, The Unguided, projet né des chanteurs Roland Johansson et Richard Sjunnesson ainsi que du guitariste Roger Sjunnesson, tous trois ex-membres de Sonic Syndicate, continue son petit bonhomme de chemin, la force tranquille. Proposant un Metal mélodique de très bonne facture et nous rappelant non sans une pointe de nostalgie les premiers albums de leur ancienne formation, les gaillards prouvent à chaque album que leur inspiration ne connaît aucune limite. Intéressons-nous à leur dernier essai, nommé Brotherhood.

Line-Up :

Richard Sjunnesson - Vocals

Jonathan Thorpenberg - Guitar, vocals

Roger Sjunnesson - Guitars

Henric Liljesand - Bass

Richard Schill - Drums

Cet EP nommé Brotherhood et contenant seulement deux morceaux inédits est quelque peu particulier pour le groupe. En effet, suite au départ de l'un des chanteurs emblématiques de la formation, Roland Johansson, en fin d'année dernière, la formation suédoise avait rapidement eu l'idée de marquer comme il se doit l'arrivée de son remplacant, Jonathan Thorpenberg, par la sortie de plusieurs nouveaux titres, deux précisément et devant paraître sous la forme d'un EP. Une manière de prendre un nouveau départ et de dévoiler d'entrée les capacités vocales du guitariste chanteur. Qu'en est-il donc ?

Que les fans se rassurent, The Unguided nous revient encore en forme, nous servant deux titres certes classiques de la formation, mais toujours aussi intelligemment agencés et très bien produits. On appréciera ces petites touches au clavier venant soutenir avec légéreté les riffs des guitares, ces dernières faisant une nouvelle fois un excellent travail dans le savant mélange entre brutalité et mélodie des compositions.

"Nighttaker" sera l'occasion pour Jonathan Thorpenberg de s'illustrer sur un titre moins rentre-dedans que celui qui suivra, avec un refrain d'une redoutable efficacité et des interludes aériens judicieusement placés. Le groupe n'oubliera cependant pas sa hargne habituelle, qui se retrouvera notamment sur le pont du morceau et qui sera toujours aussi bien représentée par Richard Sjunnesson et son chant hurlé. Un chant qui se fera plus remarquer sur le deuxième titre, "Daybreaker", avec des couplets plus rapides, plus lourds. Le refrain, appuyé par les deux chants, sera une nouvelle réussite.

On a donc affaire à deux nouveaux très bons morceaux de la part des suédois. Mais qu'en est-il alors de la performance vocale du nouvel arrivant ? Et bien, malgré le fait que les deux chants se soient bien complétés sur ces 7 minutes totales de musique, force est de constater que l'on ne remplace pas aussi facilement Roland Johansson. Ce dernier avait ce petit quelque chose qui rendait son chant clair si particulier, un petit plus que ne semble pas posséder pour le moment Jonathan Thorpenberg, nous distillant des vocaux justes mais plus quelconques, moins magiques que son prédécesseur. L'ensemble est cependant très prometteur, et la marge de progression du petit nouveau encore énorme ! On a hâte d'en entendre davantage sur un album complet !

Les fans ne bouderont en aucun cas ce nouvel effort de The Unguided et continueront pour sûr à apprécier ce duo vocal qui fait tant le charme de la formation. Jonathan Thorpenberg n'a pas à rougir de sa prestation et l'on sent même en lui un énorme potentiel, qui ne demande qu'à s'épanouir avec le temps et la pratique au coeur de sa nouvelle famille.