Unstable - EP

Après un EP sortie en 2009 Divine Punishment, Les Lillois d'Unstable nous proposent une musique metalcore/deathcore mélodique à travers les 5 nouveaux titres qui composent leur nouvelle production.

Line up : 

Hugo Williame : Batterie
Thomas Lefranc : Basse & Choeurs
Aurelien Cros : Guitare
Quentin Lemercier : Guitare
Dreamy : Chant

Sortie le 15 février 2014 en auto-prod' et enregistré au Aurel Sound Wave, la prod présente un artwork sympa signé Doragon accompagné par Jordan Descharles au graphisme. 

L'EP s'ouvre sur le titre Sick (certainement un petit clin d’œil à un groupe dans l'Iowa?) avec une bonne intro au piano et au synthé. Pour une fois, on ne démarre pas tout de suite dans de la vitesse et de la violence. Le résultat final est agréable.

Comme prévu l'explosion arrive, propulsée par la rythmique féroce d'Hugo et les riffs percutants d'Aurelien et Quentin. La voix de Dreamy est assez bien mixée niveau scream, et passe vraiment bien pour le refrain quand il s'agit de chant clair avec ce petit jeu de reverb/échos. On notera par ailleurs sur le chorus une touche mélodique, apportée par les guitares, qui amène un peu de couleur. Bien évidemment en retrouvera les passages très core entre batterie/guitares/basse.

Un premier morceau intelligent et efficace, ni trop long ni trop court qui trouve parfaitement sa place comme titre introductif.

Arrive ensuite The Light Beyond The Horizon, à la rythmique guitare très Death Mélodique à la Amon Amarth. On avance dans un style hybride coloré plutôt bien arrangé. Le chorus est lui aussi soutenu par le chant clair de Dreamy. La structure du morceau est assez logique, pas de superflu et une progression lente. Le solo présent est lui aussi très mélodique, bien qu'assez court, il donne quand même un petit coup de pied dans nos oreilles et nous force à être plus attentif.

Le titre éponyme du groupe débarque avec une intro tout à fait core qui revient souligner le style d'origine de Unstable. J'aime tout particulièrement la voix sur cette plage, entre chant écorché en chant clair et scream qui est pour moi plus expressif et donc plus efficace. On se rend compte de la qualité de jeu et du rythme imposé par la batterie surtout avec les passages tranchants joués à caisses claire.

Seeking Of His Like débute aussitôt, (bonne transition studio), de même on retrouvera cette voix agressive tout de suite contrastée au refrain. Je perçois la balance screams/voix claire assez bien dans le sens ou, le refrain se démarque particulièrement bien du reste des compos et est donc plus facilement identifiable. Cependant je reste tout de même sur l'idée que l'utilisation des deux styles reste dangereux si on ne sait pas en faire une structure logique.

On trouvera sur ce titre un putain de bon break metalcore (à la Whitechapel), je dois avouer que c'est ce qui commençait à me manquer. Un final assez bon, avec ces petits riffs mélodiques qui subsistent autour du riff principal.

En revanche je n'accroche pas spécialement avec le son electro (façon 90's) qui est pour moi de trop, les simples touches au piano auraient pu, à mon sens, suffire et auraient été dans la finalité logique des sonorités apportées dans l'introduction. Nous en saurons peut être plus lors d'une éventuelle interview avec le groupe !

On termine cet EP avec Never Fall, qui présente une intro aux couleurs de celle présente sur Sick. C'est cet aspect « classique » qui me plaît, j'aime bien mélanger un peu plein de choses différentes et pour un groupe Hardcore/Deathcore Mélodique, je trouve ça assez plaisant et intelligent.

Ce titre, au rythme très saccadé, me fait penser un peu à du BMTH, ce qui musicalement parlant n'est certainement pas un aspect négatif et montre le sérieux dans l'écriture.

Un chorus beaucoup plus sentimental... disons plus sensible avec des voix en background en dessous d'une guitare au son bluesy gras accentué en Bass.

Et puis pourquoi se priver d'un bon break ? Surtout que celui-ci est relancé par du piano sans le son électro qui m'avait chagriné auparavant ! Une fin correcte que j'aurai peut être poussé un peu plus longtemps histoire de clore l'EP dans une touche prog'.

En définitive, les Lillois de Unstable nous proposent un EP fort intéressant où se dégage couleurs et techniques. Il y a de bons éléments à exploiter et surtout une écriture musicale qui n'est pas totalement plongée dans de l'amateurisme hardcore comme il en existe des centaines. Une auto-production sympathique à écouter en toutes circonstances !

L'équipe Metal Cunt souhaite le meilleur pour le futur du groupe.