Voice Of Ruin - Morning Wood

Voice Of Ruin est un groupe suisse de death metal formé en 2008 dans la région genevoise. Agriculteurs, ils ont décidé de laisser de côté la culture de houblon pour se concentrer sur leur rêve: devenir des rock stars dont l'inspiration se base sur le sexe, la bière et, bien évidemment, le métal. Les 5 musiciens ont baptisé leur production d'un nom précis : horny farmer metal. Leur second effort Morning Wood sort en 2014 sous le label Tenacity Music après un premier album paru en 2012 ainsi qu'un éponyme The Crash, en 2009.

Line-up:

Randy Bull (chant)
Erwin van Fox (basse)
Tony Cock (guitare)
Nils Bag (guitare)
Oli Dick (batterie)

Morning Wood, c'est un peu l'album de la consécration pour nos cinq fermiers suisses qui, après avoir changé de label en avril 2014 pour rejoindre Tenacity Music ont eu l'occasion de faire leurs preuves en tournant au Japon accompagnés de deux bands dont la réputation n'est plus à faire: The Black Dahlia Murder et Fleshgod Apocalypse.

Notre douze titre débute par un instrumental au rythme très mélodique intitulé Welcome to the Stud Farm. Par ce morceau, nos agriculteurs donnent le ton à un album qui saura se faire autant agressif dans le chant (tantôt growl, tantôt plus doux avec quelques accentuations screamo) que mélodique en ce qui concerne les guitares de Cock & Bag. Party Hard est, quant à lui, un clin d'oeil à tous les morceaux électro qui fabriquent les succès commerciaux, (tels que le Play Hard de David Guetta dixit Oli à French Metal) et les paroles sont réservées à un public averti, ou qui tout simplement, possède un sens de l'humour suffisamment ouvert pour apprécier le concept de nos suisses dans son ensemble dont la thématique principale rugit et griffe l'auditeur tout au long de l'album : SEXE. Through The Eye Of The Machete poursuit la lancée du second morceau par un growl maîtrisé qui se veut constant et régulier, et dont la brutalité est soutenue par la batterie, instrument le plus violent s'alliant au chant.

Sur Day Of Rage, la basse marque ses traces comme le feraient des tracteurs dans la boue. Les guitares mélodiques jusqu'à présent se durcissent dans une intonation de plus en plus rapide et effrénée. "Because this is the day of rage, look at the sky" pourrait éventuellement se référer à une moisson pressante qui doit se terminer dans l'urgence; quel que soit le sujet dont voulait traiter Voice Of Ruin, l'atmosphère assourdissante incarne le stress dû à l'aléatoirité qui réside aussi bien dans la réussite d'une récolte que celle d'un album.

L'excellent The Rise Of Nothing suffit à justifier la nomination du groupe comme étant l'un des cinq meilleurs groupes métal suisse, en étant toujours fidèle à son image de death mélodique aux accents old school et trash accompagné de quelques breakdowns.

Morning Wood, un peu plus lent que ses prédecesseurs au début du morceau, laisse l'auditeur reprendre peu à peu son souffle entre deux circles pits où le bassiste Erwin van Fox partage sa voix claire sur les refrains.

Viols Désinvoltes, première plage dont les paroles sont signées dans la langue de Rimbaud, immisce hargne et fougue qui préviennnent qu'après le plus sage Morning Wood et le calme revient toujours la tempête. Rancoeur et rage sont les mots d'ordre de cette chanson dont les paroles sont teintées d'un pessimisme roi: " l'homme animal tel le chacal et son besoin vital, assouvir ses désirs, quitte à détruire".

Le très explicite Cock'n'Bulls débutant par un pig squeal de Randy et joint l'image à la sonorité car c'est dans leur ferme suisse que nos joyeux fêtards ont choisi de tourner le clip illustrant le morceau. Clip éclectique et singulier alliant deux milieux qui généralement ne se croisent pas, agriculture et bdsm, vaches à l'étable bercées par du métal non pas joué communément dans un garage, mais sur de la paille. Voice Of Ruin mélange l'imagerie de Julien Temple à celle de Marc Dorcel pour notre plus grand humour, et les bienséances n'ont qu'à bien se tenir!

Sex for free est plus engagé, et met sur le tapis le débat de la loi sur la prostitution, débat que peu de groupes oseraient approfondir dans leurs compositions sans tomber dans la parodie et la redondance. En énumérant seulement les faits au lieu de broder du fil de soie et de la métaphore aux alentours ("subventionner pour plus de sécurité, rémunérer pour mieux protéger"), Voice Of Ruin imprime encore un peu plus son dicton à sa mélodie brutale, carcérale.

L'ordre des titres et l'enchaînement sur le microsillon semble très bien choisi puisque les deux derniers morceaux extrêmement pêchus que sont Big Dick et Dirty feraient bonne figure lors d'un rappel en fin d'un set qui unirait la salle dans une orgie musicale finale.

Les protagonistes du farmer metal ne sont pas si nombreux, et Voice Of Ruin peut très bien avoir l'audace de figurer dans le peloton de tête grâce à une technicité imparable et un humour bien présent, parfois rare dans un milieu qui se prend trop au sérieux. Le savant alliage de ces deux ingrédients portent un nom : le talent.