Monster Truck - Sittin' Heavy

C’est reparti de plus bel avec Monster Truck, Sittin’ Heavy débarque et est bien décidé à tout décaper sur son passage. Il faut dire que la formation est experte en la matière. Elle avait déjà démontré ce talent à plusieurs reprises, notamment sur leur premier album, Furiosity, paru il y a déjà trois ans ! Avec Sittin’ Heavy, les canadiens arriveront-ils à décrocher la palme du meilleur album de Hard Rock de l’année 2016 ? Les paris sont lancés ! 

L’hiver est interminable, il fait froid. Pire encore, les festivals ne sont pas prêts de pointer leur nez. Mais les Monster Truck arriveront à réchauffer nos petits coeurs de Rockeurs dès « Why Are You Not Rocking ? », le titre introducteur le Sittin’ Heavy. Et quelle claque ! En un peu plus de deux minutes, les Canadiens cassent la routine avec un Rock n’ Roll décapant et efficace qui met à jour la recette du Hard des années 70’s. Plus qu’une simple mise en bouche, le titre fait un « sans faute » et ouvre Sittin’ Heavy comme il se doit. Remarquable.

Vous l’aurez donc compris, les Monster Truck, en présentant leur petit lot de gourmandises crues, ont bel et bien décidé de se positionner dans la continuité de Furiority, mais en mieux ! La nonchalance de Jon Harvey mise en avant sur « Don’t Tell Me How To Live » et « The Enforcer » est restée intacte. Cet état d’esprit est à l’origine de tous les tubes que comprend cet album. C’est le mot « radiophonique » qui nous vient à l’esprit. Sans pour autant être démunis de hargne, les musiques « For The People » et « Things Get Better » vous accompagneront lors de vos longs séjours. Le clavier apporte même à « Things Get Better » une petite touche de folie plus que bienvenue… 

Positive attitude ! Cet album vous redonnera le sourire ! Même le bougre qui aura passé une sale journée se prendra au jeu et chantonnera les nombreuses parties vocales de cet album. Et pourquoi ne se prendrait-il pas pour Jon Harvey sur « She’s A Witch » ? Mieux encore, offrons-lui une guitare afin qu’il puisse répondre à ces passages de clavier à coup de riffs sanglants. Tout simplement détonnant. 

Monster Truck sait également jouer sur la nuance. Certes, ce n’est pas une nouvelle, mais le Hard Rock proposé par la formation est riche d’ influences « bluesy » tout droit venues des années 60’s. « Black Forest » et « To The Flame », les titres les plus typés « Blues Rock » permettent aux Rock n’ Rollers de reprendre leur souffle tout en assignant à leurs titres une ambiance des plus malsaine. 

Le tout donne l’impression d’avoir été capté en « one shot ». En effet, et si c'était l'effet recherché par les Monster Truck ? Ça n’en fait plus aucun doute quand « New Soul » prend le relais. Son break dévoile un groupe qui a voulu se la jouer le plus naturel possible afin de satisfaire les fans de la vieille époque. 

Nous n’allons pas y aller par quatre chemins, ceux qui ont adoré Furiosity adoreront Sittin’ Heavy. Et maintenant, il faut que Monster Truck poursuive ses efforts s’il n’aspire pas seulement à ouvrir pour des pointures du genre… Si vous voyez ce que je veux dire !